Nos enfants et les écrans

Nous vivons dans une société où nous sommes face aux écrans toute la journée, et même parfois la nuit. Alors comment peut-on interdire les écrans à nos petites têtes blondes alors qu’ils voient papa, maman, mamie, papi et tout leur entourage avec un téléphone ou bien regardant la télévision ?

Ça fait parti des grandes questions de l’Education que l’on se pose au moment ou l’on devient parent. Comment gérer le temps de visionnage ? Quoi regarder ? Quand ? On y est passé il y a maintenant plus de 3 ans et aujourd’hui je crois qu’on a trouvé la solution, du moins la nôtre. On a décidé de ne pas interdire, mais de limiter au maximum.

On a choisi depuis le début de se faire notre propre avis sur le sujet, et puis comme on dit, chaque enfant est différent. Du coup, pas facile de faire. On essai, on teste, on fait des erreurs et on fait différemment. Mais faire les choses, parce qu’on nous le dit juste pour faire plaisir, non merci !

Ugo à toujours eu accès aux écrans depuis petit et de façon plus ou moins limité. Il faut se dire les choses en face, les écrans c’est la solution de facilité. Ca les calme. Non, ça les captivent ! Il est comme hypnotisé dès qu’il commence à regarder et ne prête plus du tout attention à son environnement. Un vrai zombie, sans la version Walking Dead !

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, on lui mettait les dessins animés le matin, le temps de se réveiller et se préparer pour aller à l’école. On s’est rendu compte qu’on avait presque pas d’échange. Même un « bonjour » c’était pas facile.

Du coup, on a changé radicalement de méthode. On a tout coupé. Plus de télé, matin ou soir, plus d’écran en général sauf le weekend et avec parcimonie. A la place on met la musique, et franchement c’est trop chouette ! On partage, on échange et on vit notre meilleure vie.

On ne naît pas parents, on le devient. On apprend en même temps que nos enfants grandissent. Mais le principal, c’est qu’on fait de notre mieux !

Et vous c’est comment à la maison ?

D.

Mon rééquilibrage alimentaire

J’ai toujours été gourmande. En grandissant je suis devenue addict au sucre, et en quantité. Sans pour autant parler de boulimie, il m’est déjà arrivé de manger jusqu’à n’en plus pouvoir, tout ça parce que mon cerveau me réclamait du sucre.
Mais ça, je pense qu’on n’en guéri jamais. C’est comme les anciens fumeurs, même si on l’allumera jamais (oui, je dit on parce que moi aussi j’ai arrêté de fumer) on y pense quand même de temps en temps. Le sucre c’est pareil, du moins pour moi.

Quand je vais faire les courses ou quand je passe devant une pâtisserie, je rentrerai et je mangerai tout, même si j’ai pas faim. C’est une drogue, une vraie, qui fait mal, physiquement et psychologiquement. C’est un combat, que moi je n’arrive pas à mener seule.
Du coup en décembre j’ai décidé d’aller me faire aider par une professionnelle, pour dépasser ce truc qui me pourri la vie.

Et puis, comme je le disais au début, la gourmandise est mon vilain défaut. Donc les restos, les repas entre amis, anniversaires and co. ne m’aident pas forcément. On verra d’ici quelques temps ce que ça donne. Je suis motivée donc il n’y a pas de raison.
Il faut simplement que je retrouve de bonnes habitudes…

Honnêtement, j’ai droit à beaucoup de choses sauf les féculents 50 g un repas sur deux. Mais bon franchement c’est gérable.
Pour le reste, c’est une question de motivation, d’envie d’arriver au bout et de ne rien lâcher.

Et vous, quelles sont vos addictions ?

Bisous

D.

Toutes ces résolutions que l'on tiendra, … ou pas !

Maintenant que cette nouvelle année a commencé, on s’efforce de lister tout un nombre de chose à commencer ou arrêter de faire : régime, arrêter de fumer, faire plus de sport, …
Mais soyons honnête, si on en tient une ou deux sur toute notre liste on pourra s’estimer content.

Cette année, je fais tout à l’envers : j’arrête le sport ^^
Même si c’est une mauvaise excuse, je le sais, j’e n’ai pas le temps. Comme je le disais dans ma présentation, je suis en pleine reconversion professionnelle, et avec mes études, je préfère consacrer le peu de temps que j’ai à réviser car j’ai des examens chaque année.
Du coup payer un abonnement dans une salle de sport pour ne pas y aller, clairement c’est jeter l’argent par les fenêtres, et c’est pas trop mon délire.

Du coup, à la place du sport, ben je vous écrit.
Et oui, ce blog fait parti de mes résolutions 2020, alors autant prendre le taureau par les cornes et commencer tout de suite.
De quoi parler ? comment ? pourquoi ? Honnêtement, je ne me pose pas trop de question pour l’instant, j’y vais au feeling et on verra la tournure que ça prend au fil de l’eau. Je le fait avant tout pour le plaisir, pour partager, avoir votre avis (si vous en avez un), et puis franchement ça fait du bien d’écrire.

Un régime ? Non un rééquilibrage alimentaire.
De base, « 5 fruits et légumes par jour » n’est pas vraiment mon credo, du coup je vous laisse imaginer le bordel.
Un enfant et 3 ans plus tard, je ne me sens pas forcément très en phase avec moi même. Toute seule, j’ai pas de volonté, alors j’ai décidé de faire ça à l’aide d’une diététicienne.
Bref ! Je viens de commencer donc je vous en dirai plus un peu plus tard…

Et vous quelles sont vos bonnes résolutions pour cette année ??
Dites moi tout, je suis curieuse 🙂

D.

Bonne année 2020

Tout d’abord bonne année à toi 🙂

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_8032-2.jpg

Je te souhaites pleins de bonnes choses, la joie, l’amour, la santé, le bonheur, la réussite, l’argent… Que 2020 ne soit que 366 jours (eh oui, c’est une année bissextile) de pure folie et que vos souhaits se réalisent.

 » Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. «  J. Brel

J’adore cette citation du coup je vous l’ai mise en entier 🙂

Que souhaites-tu pour cette année ? Quel(s) rêve(s) vas-tu réaliser ?

Bisous à tous 🙂

D.

Une présentation s'impose

Bonjour à tous, ,moi c’est Diane. J’ai 29 ans (bientôt 30) et je suis maman d’un petit garçon de 3 ans, Ugo, dont vous entendrez parler assez souvent ici je pense. Je suis quelqu’un de calme (ou seulement de loi), passionnée (par tout et rien), amoureuse (de mon chéri et mon fils), pas sure de moi, têtue et très indécise à la fois, mais c’est bien connu, la femme à toujours raison !

Je suis actuellement en reconversion professionnelle pour devenir Expert Comptable…

Pourquoi un blog ?

Parce que j’avais tout simplement besoin de commencer quelque chose de nouveau, de parler librement de tout ce qui me semble important (ou pas), de ce qui me passe par la tête, aussi de ce que je suis, qui je suis et ce que j’aime dans la vie.

J’écris comme je parle, j’espère que ça vous plaira, sinon désolé ! 😉

Bref, qui que tu sois derrière ton écran, tu es le bienvenu…

D.